ETAT D'URGENCE ET BUSINESS DE LA SÉCURITÉ


Vous aimez ? Partagez !

ETAT D'URGENCE ET BUSINESS DE LA SÉCURITÉ

Mathieu Rigouste

[Critique Sociale - Police - Sécuritaire]

L'état d'urgence décrété après les attentats de novembre 2015 vient souligner avec force les politiques sécuritaires déjà à l’œuvre depuis de nombreuses années en France. Au regard de ces événements récents, Mathieu Rigouste analyse le nouveau modèle de militarisation du territoire qu'il qualifie de "rhéostatique", c'est-à-dire capable d'être en permanence nivelé, en fonction des besoins de contrôle social des classes dominantes.
Dans ces entretiens, Mathieu Rigouste revient sur les origines coloniales de l'état d'urgence, et sur la manière dont le contrôle militaro-policier du territoire et la guerre menée à l'extérieur s'inscrivent dans une seule et même logique : celle du capitalisme de la sécurité et du business des marchands d'armes.

Extrait: "Cette réimportation des savoirs de la guerre coloniale va d'abord se faire dans les endo-colonies, dans les quartiers populaires marginalisés, dans les "colonies intérieures". L'Etat va ensuite les adapter. On adapte les matériaux, le personnel, les techniques; mais ce sont des savoirs qui vont servir à maintenir le socio-apartheid, la ségrégation et la domination des quartiers populaires. Et, à partir de là, il y a un deuxième mouvement. Les polices des mouvements sociaux et des strates supérieures des classes populaires ou des classes moyennes, vont se réapproprier et adapter ces savoirs pour renforcer les techniques de contrôle, de surveillance et de répression du reste de la population."

Niet Editions (2017) 90 p. 10 x 17 cm

7,00 €

Livre / Badge / Patch actuellement indisponible