VIKINGS & PANTHERS - PARIS 1982


Vous aimez ? Partagez !

VIKINGS & PANTHERS - PARIS 1982

Gilles Elie Cohen

[Lifestyle - Bandes - Sous culture]

En 1982, le photographe Gilles Elie Cohen rencontre les "Vikings" sur un terrain vague de la Villette, dans le nord de Paris. C’était une bande de gamins "Cats" (en argot américain, un "cat" est un mec cool), une sous-culture rock'n'roll fifties, qui mettait en avant la fête, la danse, les costumes années 50 voyants, et l'amour des belles bagnoles vintage. Ils s’inspirèrent des "Del Vikings" qui avaient été dans les années 50 le premier groupe de Rock’n’roll qui comptait des blancs et des noirs. Leur style, la musique qu'ils écoutaient (le Rock'n'roll des origines, avec de nombreux artistes afro-américains) les opposaient à d'autres clans qui fréquentaient la scène Rock'n'roll : les Teddy Boys et les Rockabilly Rebels. Gilles Elie Cohen commence à traîner avec la bande jour et nuit et à les suivre dans leurs virées, leurs fêtes, et leurs concerts. Il entame alors un travail photographique de fond en s’immergeant dans leur univers. C'est dans la foulée qu'il fait connaissance avec les "Black Panthers", une autre bande composée surtout de jeunes antillais, qui fréquentent le même milieu. Les "Black Panthers", qui eux avaient emprunté leur nom aux activistes américains, peuvent être considérés comme les précurseurs des bandes "antifas" et "chasseurs de skins" qui vont défrayer la chronique à partir de 1985. Leur style sportif (arts martiaux) et vestimentaire (blousons inspirés de l'US Air Force) sera repris par les Ducky Boys, Red Warriors et autres Black Dragons, qui se donneront pour vocation de combattre et de chasser les skins néo-nazis des rues de Paris. Un livre de photos N&B de 116 pages. Préface de Gilles Elie Cohen. Textes de Jean-William Thoury et Pascal Szulc.

Serious Publishing (2015) 118 p. 21 x 31 cm - Couverture cartonnée

35,00 €

En Stock