LES SITUATIONNISTES ET L’ANARCHIE


Vous aimez ? Partagez !

LES SITUATIONNISTES ET L'ANARCHIE

Miguel Amoros

[Anarchisme - Situationnisme]

Ce livre analyse, dans le contexte d’effervescence souterraine des années 1960, la rencontre entre les groupes de jeunes anarchistes et les idées de l’Internationale Situationniste. Il montre comment la réussite de cette rencontre, par exemple avec les Enragés, influença grandement le contenu de Mai-68. Il il fournit aussi des éléments indispensables à la réflexion sur la « nature » de son échec américain. Deux réalités utiles à la critique sociale de notre époque.

Extrait (p.34): " Il en ressortait, ce qui est pour le moins curieux, que Bontemps déplorait la réapparition d'idées qu'il considérait comme siennes. Bien entendu, la réponse de Bodson ne fut pas publiée. Pour sa part, Joyeux n'utilisa pas le ton pacificateur du "déjà vu" de Bontemps. Se sentant insulté par "une poignée de révolutionnaire de bibliothèque", cet "archéo-anarchiste de bureau de tabac" - comme le qualifièrent en retour les situationnistes - vida sa bile, sans éprouver la moindre gêne de n'avoir jamais lu l'IS: "De tout temps des jeunes bourgeois en veine d'exhibitionnisme ont adoré mettre leur cul à la fenêtre pour esbaudir les demoiselles et courroucer le passant. Les gesticulations verbales des situationnistes ne tirent pas à conséquence et nous pouvons rassurer le lecteur, nous les retrouverons dans quelques années le casier judiciaire vierge, les fesses charnues, le compte en banque confortablement garni, pérorant le dimanche matin au café du commerce en attendant leur dame occupée à donner le pain aux pauvres à la grand messe de 11h. Dans la foulée des Briand et des Hervé il reste du terrain à occuper. Il suffit pour cela d'ajuster son coup, mais de toute manière l'ultra-gauchisme reste le tremplin idéal pour les Marie-Louise de la bourgeoisie occupés à jeter leur gourme." La vulgarité et la bassesse de Joyeux, qui jouissait d'une rente syndicale à Force ouvrière, représentaient la réaction instinctive du bureaucrate qui défend son château en s'y barricadant afin d'éviter la véritable question: jusqu'à quel point les situationnistes avaient ils raison ?"

Editions de la Boue (2012) 185 p. 15 x 21 cm

12,20 €

Livre / Badge / Patch actuellement indisponible

5 1
,
5/ 5