CHRONIQUES DE LA RUE DU REPOS


Vous aimez ? Partagez !

CHRONIQUES DE LA RUE DU REPOS

Vincent Sardon

[Graphisme - Tampon]

Nouvel opus des oeuvres (2013-2020) du Tampographe. " Ce livre n’a pas d’ordre chronologique. Il est bordélique, comme mon atelier et comme le coin de ville dont il parle. (…) J’ai gravé mes premiers tampons en 1991. Ils étaient faits dans des gommes Printafix, avec une gouge en plastique. C’était à l’époque un genre de jardin secret, uniquement planté de ronces pour ne pas qu’on vienne m’y emmerder. Je vivais à Angoulême, je gravais tout ce qui me tombait sous la main. J’ai fait des tampons dans des patates, des navets, des rutabagas, les premières tentatives étaient assez potagères, puis j’ai commencé à graver des gommes et tout le caoutchouc que je trouvais. J’imprimais avec ça de petits graphzines que je vendais le prix d’une bière. Je tirais à 10 exemplaires et avec l’argent j’allais me saouler dans les bars du centre ville. J’avais trouvé une forme d’économie circulaire assez plaisante, et lancé les bases du Tampographe. Je ne savais pas que cette manie bizarre allait envahir toute ma vie."

Flammarion (2020) 248 p. 22 x 27 cm - Hardcover

35,00 €

En Stock

5 1
,
5/ 5