TOUTE UNE VIE DE LABEUR


Vous aimez ? Partagez !

TOUTE UNE VIE DE LABEUR

Didier Balducci

[Littérature - Rock]

Pion... clown dans un hypermarché à Vitrolles... testeur de médicament... travailleur à la chaîne chez Malongo... intermittent du spectacle... ouvrier du batiment... pornographe... organisateur de raves... publicitaire contrarié... acteur raté... chômeur... chômeur de longue durée... chômeur de très longue durée… Que de travail, que d’efforts… Et que d’efforts pour échapper au travail… Vingt chapitres, autant d’étapes d’un long chemin de croix, d’un laborieux calvaire, menant d’une jeunesse insouciante à une maturité inconsciente, jusqu’au but ultime, le Minimum Vieillesse, en passant par mille (bon...disont des dizaines) petits boulots plus absurdes et idiots les uns que les autres. Une fuite en avant (ou en arrière...ou sur le côté) pour ne pas se laisser rattraper par le monde impitoyable du Travail... par la Réalité.

"Je fis toutefois, avant de renoncer – définitivement ? - à toute carrière devant la caméra, une ultime et pathétique tentative avec deux de mes camarades Dum Dum Boys qui m’avait entraîné là (pour une fois ce n’était pas moi qui poussais les autres sur la pente savonneuse du ridicule et de l’échec), comme si le destin, généreux ou joueur, avait voulu me laisser une dernière chance (?) de percer en tant qu’acteur. Avec ces rôles de collabo, de membre du public de Prince ou d’éboueur, le niveau n’était pas bien haut (Laurence Olivier pouvait dormir tranquille) mais là, on touchait tout de même le fond. Il s’agissait en effet d’un casting qui se déroulait à l’hôtel Windsor pour une publicité (domaine déjà assez honteux en lui même) interne d’EDF. Comme vous pouvez le constater, on était déjà fort loin du rêve hollywoodien, d’Eisenstein ou du cinéma d’avant garde… Mais c’était bien payé car il ne s’agissait pas d’une simple figuration mais de réellement jouer une petite saynète toute à la gloire de notre fournisseur d’électricité national, avec dialogues écrits et véritable jeu d’acteur. (...) "

Editions Mono-Tone (2020) 210p. 15 x 21 cm

12,00 €

Livre / Badge / Patch actuellement indisponible

5 1
,
5/ 5